Le prof de techno.

12 novembre 2020

Qu'est-ce qu'il raconte le prof de techno ?

Nous sommes le 12 novembre 2020, il est 1h50 et je rédige ce premier billet...

"Qu'est-ce qu'il raconte le prof de techno ?" c'est la punchline que m'a balancé un de mes amis il y à de ca quelques années... En réalité je suis professeur de Génie Mécanique Construction et j'enseigne dans le 93 dans un lycée pro.

Si aujourd'hui je prend la plume et me met à rédiger ces quelques lignes c'est que "j'en ai gros !". 

Par où commencer ? Par le début, cela va sans dire. J'ai 31 ans et je suis ce qu'on appelle : "Néo-titulaire" ou "néotit." pour les intimes, celà signifie que j'ai obtenu mon concours il y a 1 an et que j'ai fini mon année de stage en juin dernier. Je fais partie de l'éducation nationale depuis le 1er avril 2014, à l'époque, après 2 ans et demie de chômage je deviens surveillant à temps partiel dans un lycée à Tremblay-en-France. Bysance ! Du moins c'est ce que je pensais ... Non, je ne peux pas noircir le tableau dés maintenant, car c'est en partie cette expérience qui fait la personne que je suis aujourd'hui. Bref, a cette époque j'ai 23 ans, je découvre le monde de l'éducation nationale de l'autre coté de la barrière en tant que personnel d'un etablissement. A vrai dire c'est cool, en tant que surveillant tu n'as pas grand chose à faire : la grille, les couloirs, les absences, la cantine et voila. Le reste du temps tu chill, tu discutes avec tes collègues tu rigoles avec les élèves. Mais déjà se profile les ennuis, une CPE (ma chef de service) m'a dans le colimateur, ma tête ne lui revient pas, bref ! Fini Tremlay direction Le Blanc Mesnil, là-bas je passe à temps plein, 1224€ net par mois, c'est Bysance ! De nouveau l'orage pointe le bout de son nez. Pour résumer surveillant (ou AED c'est le terme tout joli) c'est pas compliqué, il suffit de fermer sa gueule et d'accepter tout ce qu'on te dis de faire. Si t'es du genre à cogiter et à avoir des idées, passe ton chemin ... Tu vas être déçu ! Mais bon, j'ai chopé le virus, parcequ'après tout, cotoyer des ados et voir à quel point les adultes sont cons, ça fait quand même vachement de bien ! L'année d'après je ne renouvelle pas mon contrat et je postule comme prof. contractuel. 

Nous sommes le 4 octobre 2016 ca y est j'enseigne ! Qu'il est fier le petit et à la fois tout penaud devant des élèves qui eux sont les rois dy lycée. Je me souviens de leur visages, de leur remarques, de leur questions. C'est pas évident d'enseigner quand tu n'a qu'un bac +2 en poche et que tu as peur de te planter à chaque cours. Puis le temps passe tu t'y fais, tu prends tes aises, tu te sens bien, tu as envie que ca continue ! Mais là, problème : tu n'es "que" contractuel, t'es gentil t'es sympa, mais juste le système est ainsi, si tu veux rester c'est le concours ou ta vie à être considéré comme un bouche trou, à droite, à gauche, sans respect et sans reconnaissance.

Bref, comme tu l'as compris j'ai passé le concours et aujourd'hui j'suis titulaire, dans ma tête c'etait écrit, lorsque j'aurai réussi cela, tout sera plus simple, je saurai où j'en suis, où je vais. Tu parles d'une connerie ...

Posté par profdetechno à 02:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]